Au cours de la scolarité, on peut être amené à faire des présentations orales que ce soit en langues étrangères, en français, pour l’oral du brevet. Il est nécessaire de bien s’y préparer. Voici donc quelques conseils pour réaliser une présentation assistée par ordinateur (Powerpoint, Office impress, …).

Une présentation doit remplir une double fonction

  • Servir à son auteur d’aide-mémoire pour sa présentation
  • Servir d’illustration et de fil conducteur à l’auditoire pendant la présentation

A ce titre, il convient de respecter un certain nombre de critères afin de réaliser une présentation efficace.

I. Concernant le contenu

  1. Avant de vous lancer dans la réalisation du Powerpoint à proprement parler, faites vos recherches et accumulez plus d’informations que nécessaire en vue de réaliser la présentation. Prenez des notes pour ce faire. Evitez le copier – coller direct depuis Internet ;
  2. Sélectionnez ensuite les informations les plus pertinentes, celles dont vous ne pourriez vous passer, réellement en rapport avec votre sujet ;
  3. Rédigez un plan correspondant à votre sujet de présentation ;
  4. Posez-vous la question de savoir quelles informations méritent d’être intégrées à la présentation : vous n’avez pas besoin de mettre dans la présentation tout le contenu de votre exposé ;
  5. Evitez de surcharger les diapositives, soyez clair et précis : ceux qui vous écoutent doivent rapidement trouver l’information centrale de la diapositive ;
  6. Utilisez des phrases courtes et essayez de les faire tenir sur une ligne. Une diapositive ne doit pas comporter plus de 5, 6 puces. Il est préférable que votre public vous écoute présenter vos informations, plutôt qu’il ne lise l’écran. Celui-ci ne doit lui servir que de repère ;
  7. Vérifiez l’orthographe et la grammaire.

II. Concernant la mise en forme

  1. Utilisez le même fond de présentation (modèle d’arrière-plan discret) pour toutes les diapositives. Ceci facilite la lecture de votre texte ;
  2. Concernant les couleurs, essayez d’avoir le meilleur contraste possible entre votre texte et le fond de votre présentation. Pour avoir le meilleur effet possible, utilisez au maximum 2 ou trois couleurs pour la diapositive. N’utilisez pas les couleurs rouges ou vertes pour mettre de l’accent sur un mot ou sur un objet. Entre 10 % et 15 % de la population éprouvent de difficulté à différencier ces couleurs ;
  3. Concernant les polices de caractère, n’en utilisez qu’une, de préférence Arial ou Helvetica. Utilisez une taille que l’on peut lire de loin. Mettez éventuellement en gras ou en italique pour souligner ce qui est important et ajouter de l’emphase. N’écrivez pas de texte en majuscule, utilisez les majuscules seulement pour la première lettre d’une phrase ;
  4. Si vous décidez d’inclure des illustrations, choisissez-les à bon escient et répartissez-les sur les différentes diapositives. Vérifiez bien qu’elles permettent d’illustrer votre propos, qu’elles apportent réellement un plus ;
  5. Préparez éventuellement des fonctions d’animation sans en faire trop car trop d’effets tue l’effet. Veillez à ce que ces animations soient au service de la présentation pour, par exemple, révéler progressivement des informations ;
  6. Pour terminer la présentation en douceur, ajoutez une diapositive noire à la fin de la présentation. Ainsi, quand le diaporama se termine, vous ne retournerez pas en mode diapositive;
  7. Exportez votre présentation en PDF de façon à disposer d’un plan B : si le PC mis à disposition pour votre oral ne devait pas lire le format de votre fichier, le PDF lui pourrait l’être;
  8. Téléversez votre présentation sur un espace de stockage en ligne afin de pouvoir le récupérer si vous veniez à oublier votre clé USB le jour J, ou si celle-ci venait à ne pas être reconnu par le PC mis à votre disposition le jour de l’oral.

III. Concernant la présentation en public

  1. Préparez-vous une feuille avec votre plan, quelques mots-clés, présentés sous forme de liste ou de carte mentale ;
  2. Entraînez-vous au préalable à faire votre présentation (C’est l’occasion de vérifier que tout fonctionne!). Enregistrez-vous ou présentez-la à quelqu’un de façon à pouvoir porter dessus un regard critique ; Plus vous aurez répété, plus vous serez à l’aise le jour J ;
  3. Le jour J, ne trainez pas pour passer, montrez-vous volontaire et déterminé plutôt que nonchalant ou victime (pas de chewing-gum!). Positionnez-vous de façon à faciliter le visionnage de votre présentation par votre auditoire, inspirez un grand coup et lancez-vous ;
  4. Adoptez une attitude de « conquérant » (buste droit, jambes écartées ancrées dans le sol, pas de dos collé au tableau, pas de mains dans les poches, pas de mouvements parasites [balancement, …], …). Votre public doit sentir que vous maîtrisez votre sujet et que vous êtes sûr(e) de vous ;
  5. Souriez : il est plus agréable d’écouter quelqu’un qui « rayonne » ;
  6. Veillez à parler haut et fort avec un débit adapté, ni trop lentement, ni trop vite : votre auditoire doit pouvoir suivre ;
  7. Ne lisez surtout pas votre présentation. Entraînez-vous à développer votre présentation à partir des puces. Le texte doit vous servir d’indication (aide-mémoire), plutôt que servir à révéler la totalité du message au public ;
  8. N’apprenez pas de texte par cœur ; Cela se voit très vite et cela devient ennuyeux pour ceux qui vous écoutent ;
  9. Regardez votre auditoire et surveillez son comportement, analysez ses réactions, afin de vérifier s’il suit, s’il comprend votre présentation. N’hésitez pas à vous répéter ou à reformuler une idée ;
  10. Servez-vous de votre présentation ! Utilisez les fonctions d’animation que vous avez au préalable préparées.
  11. Prenez-le temps de fermer votre présentation, ne vous enfuyez pas 😊 ! Vous l’avez fait!

Documents d’accompagnement (Fiche de conseil à imprimer)

Contenu réservé aux membres inscrits. Veuillez vous connecter avec vos identifiants.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés